Menu

08/10/2021 – Publireportage B2LUX : Stade de Luxembourg, rencontre avec notre équipe projet

Actualités

15 octobre 2021

Publireportage STADE DE LUXEMBOURG, paru dans B2LUX, Wirtschaft Magazin fir Lëtzebuerg, édition 4/21

 

(article paru en allemand et en français)

ENTRETIEN AVEC LES COORDINATEURS-PILOTES DE PAUL WURTH GEPROLUX

 

Quelle a été votre mission pendant la planification et la construction du nouveau stade de football et de rugby qui remplacera l’actuel stade national ?

Pour la construction du nouveau Stade de Luxembourg, notre équipe de Paul Wurth Geprolux s’est vu confier la mission de gestion de projet, ce qui, en résumé, implique la coordination globale du projet, avec pour objectif principal de mettre en œuvre les souhaits et les spécifications du client et des opérateurs en étroite collaboration et coordination avec les planificateurs, les constructeurs et les autres parties externes telles que les autorités, les experts, les organismes de contrôle et bien d’autres encore.

En outre, pendant la construction, nous nous sommes attachés à coordonner l’interaction des différents corps de métier sur le site avec les bureaux de planification afin de garantir un processus de construction aussi continu que possible. Pour ce faire, et grâce à l’expérience acquise par Paul Wurth Geprolux dans le domaine de la gestion de projet au cours des dernières décennies dans le cadre de divers projets de grande envergure au Luxembourg et à l’étranger, le chantier a été doté d’un personnel permanent prati quement dès le début, de sorte qu’en plus du travail administratif, nous étions toujours proches de l’action et pouvions prendre des contre-mesures aussi rapidement que possible dès que des problèmes apparaissaient.

La cérémonie de pose de la première pierre a eu lieu en septembre 2017, et maintenant, quatre ans plus tard, le premier match international officiel de l’équipe nationale de football aura lieu le 1er septembre 2021. Quelle phase de construction vous a semblé la plus difficile et le COVID-19 a-t-il augmenté encore la complexité des activités de construction ?

En fait, le début et le déroulement des travaux d’agrandissement en combinaison avec les métiers techniques ont été l’une des phases les plus exigeantes de ce projet qui, comme on le sait, se poursuit jusqu’à la fin d’un chantier et culmine avec la réception par les organismes de contrôle et autres institutions. En outre, les travaux de construction métallique de la structure du toit et la mise en œuvre de la façade en filet avec ses cassettes métalliques en forme de losange ont été des opérations qui ont nécessité l’engagement total de toutes les personnes concernées.

Bien entendu, comme pour presque tous les chantiers du pays, la pandémie a également joué et continue de jouer un rôle important dans l’avancement des travaux à partir de mars 2020. Après la fin du gel obligatoire des chantiers imposé par le gouverne-ment en avril 2020, il était nécessaire de reprendre les opérations régulières sur les chantiers, en mettant l’accent sur la création et la mise en œuvre de concepts d’hygiène pour assurer la meilleure protection possible de toutes les personnes sur le chantier.
Toutefois, il n’a pas été possible d’influer sur les retards parfois massifs dans la livraison de divers éléments et matériaux de construction en provenance d’autres pays européens particulièrement touchés par la pandémie, en raison de la fermeture d’importantes installations de production dans ces pays. Aujourd’hui encore, les effets de l’augmentation partiellement exponentielle des prix des matériaux dans le secteur de la construction et les goulets d’étranglement dans l’approvisionnement, par exemple, en matériaux électriques, en matériaux d’isolation et en autres produits de construction sont évidents.

Quelle a été la particularité de la gestion du projet du nouveau stade national ?

Il est certain que le grand nombre d’acteurs impliqués dans ce projet est spécial, ayant dépassé la portée habituelle d’un projet de construction de la même taille.

Un exemple qui mérite d’être mentionné ici est l’implication des associations nationales des deux sports dans le processus de planification et, en particulier, la mise en œuvre ultérieure des exigences détaillées de l’organisation faîtière du football européen pour un stade avec des matchs internationaux.

À votre avis, qu’est-ce qui rend le nouveau stade si attrayant ?

La forme compacte du stade, qui est fermé sur tous les côtés, et la proximité des tribunes par rapport au terrain créeront certainement une atmosphère énergique et positive qui sera transmise aux équipes sur le terrain pendant les matchs des équipes nationales masculines et féminines de football et de rugby, les incitant à réaliser des performances de haut niveau.

Nous pensons que chacun d’entre nous a déjà hâte de vivre un match à guichets fermés avec plus de 9 000 spectateurs, de préférence sous les projecteurs, à un moment donné dans le futur, lorsque la situation de la pandémie le permettra, et de contribuer à l’ambiance de ce nouveau foyer des équipes nationales.

En outre, de notre point de vue personnel, le Stade de Luxembourg est devenu un véritable joyau architectural, qui peut être mis en scène le soir grâce à diverses installations d’éclairage et devenir ainsi une autre curiosité de la ville de Luxembourg, à l’instar du château d’eau de la Cloche d’Or, déjà bien connu, à proximité immédiate du stade.

À lire
également

Confident with complexity.

Un projet ?

Contactez-nous